Découverte de Polonnaruwa et ses environs !

Capture polo2

C’est après une longue journée de bus que nous sommes arrivés à Polonnaruwa, située au centre Est de l‘île. Nous avions à peine posé un orteil dans cette ville aux allures de village, qu’un sympathique chauffeur de tuk-tuk nous proposait un hébergement correct pour un bon prix (1000 roupies = 6 €). Une aubaine, on aime quand les choses se passent aussi facilement !!

La vieille ville abrite un grand lac artificiel, construit entre le XIe et XIIIe siècle, l’âge d’or de cette cité. Ici résidait la famille royale pendant trois siècles, avant que la capitale ne soit déplacée à Colombo. On y trouve de nombreuses ruines, de superbes temples bouddhistes, les restes du palais royal ainsi que de nombreuses salles et demeures datant de cette époque. Un petit musée à l’entrée permet de bien comprendre le contexte et la construction du vaste complexe royal. L’ensemble se trouve au milieu d’une végétation luxuriante, rappelant fortement les temples d’Angkor au Cambodge.

Le site étant très étendu, c’est à vélo que nous l’avons parcouru ! C’est le moyen de locomotion idéal pour découvrir le découvrir à son rythme. C’est un vrai plaisir de slalomer entre les vieilles pierres et de se perdre au milieu de ces vestiges, devenus le royaume des singes ! Période de mousson oblige, la journée avait débuté sous un grand soleil mais un énorme orage nous a surpris et nous avons dû nous abriter de longues minutes dans un minuscule temple ! Le point d’orgue de notre visite a sans aucun doute été la découverte des trois impressionnants Buddha gravés dans la roche : un debout de 5 mètres de haut, un assis de 3 mètres et un allongé de 11 mètres !

Nous avons adoré Pollonaruwa, qui nous a permis de découvrir paisiblement le passé sri lankais.

Capture polo

Non loin de la ville se trouve le Parc national de Minerilla. Nous y avons fait notre premier safari ! On peut y voir de nombreux éléphants sauvages, des paons, des buffles… Malheureusement, la sur-fréquentation du parc gâche un peu l’émotion de voir les animaux : il y avait presque autant de jeeps que d’éléphants…! Pour le côté authentique et aventurier, on repassera ! Mais ça reste malgré tout un bon souvenir pour nous.

Capture polo3

Le célèbre rocher de Sigiriya (aussi appelé Rocher du Lion à cause de sa forme) est également dans les environs. Le prix étant un peu élevé, et une foule compacte s’y pressant, nous avons préféré faire l’ascension du petit Sigiriya. Peu connu, et donc peu fréquenté, il offre une vue magnifique sur son grand frère ! Un chemin escarpé permet d’atteindre le sommet. Il n’est pas indiqué, et ce serait dommage de rater ce spectacle… Alors pour les amateurs : il faut escalader les roches durant une dizaine de minutes, 100 mètres à droite après le grand Buddha allongé dans une grotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *