Pékin, deux, trois, SOLEIL ! Ah non, pas de soleil en fait.

capt pekin

Nous sommes arrivés par les rails en Chine, après 33 heures de train. Une chaleur écrasante, une foule très dense et un ciel voilé par la pollution nous ont accueillis à la gare de Pékin. Dépaysement total après l’immensité désertique de la Mongolie ! Comme à chaque nouvelle destination, on repart de zéro, il faut tout réapprendre : la langue, l’alphabet, les usages. L’enthousiasme prend le pas sur la fatigue et on s’émerveille de toutes ces nouveautés !! Lire la suite...


Coup de coeur pour le lac Baïkal

olkhon

Il faut 6 heures de bus pour faire le trajet Irkutsk-Olkhon. Beaucoup de gens prennent des minibus, mais nous avons opté pour un grand bus du transport public : le trajet est plus rapide, les sièges sont plus confortables, et les prix moins chers ! Une télévision diffusait un téléfilm russe se déroulant dans les années 60 : on n’a rien compris, juste que ça se terminait mal car tous les héros sont morts. Pas de happy end, donc ! Une fois arrivés sur la côte, nous avons emprunté un bac pour traverser le petit kilomètre d’eau nous séparant de la plus grande des îles du Baïkal (70 km de long pour 15 de large). Le bus nous a finalement déposés dans le seul vrai village de l’île, Khujir, situé sur la côte ouest. Lire la suite...