Bye-bye Russie / Hello Mongolie !

ulaanbaatar

Après un passage éclair à Irkustk afin de récupérer nos passeports et visas pour la Mongolie, nous avons pris le premier train de nuit direction Ulan Ude. L’obtention de nos billets fut particulièrement laborieuse : après avoir fait la queue pendant 40 minutes pour atteindre le guichet, l’employée nous a carrément envoyés bouler car elle ne parlait pas anglais. Ambiance ! C’est finalement sur une borne automatique, avec l’aide de quelqu’un, que nous avons pu acheter nos billets… Lire la suite...


Coup de coeur pour le lac Baïkal

olkhon

Il faut 6 heures de bus pour faire le trajet Irkutsk-Olkhon. Beaucoup de gens prennent des minibus, mais nous avons opté pour un grand bus du transport public : le trajet est plus rapide, les sièges sont plus confortables, et les prix moins chers ! Une télévision diffusait un téléfilm russe se déroulant dans les années 60 : on n’a rien compris, juste que ça se terminait mal car tous les héros sont morts. Pas de happy end, donc ! Une fois arrivés sur la côte, nous avons emprunté un bac pour traverser le petit kilomètre d’eau nous séparant de la plus grande des îles du Baïkal (70 km de long pour 15 de large). Le bus nous a finalement déposés dans le seul vrai village de l’île, Khujir, situé sur la côte ouest. Lire la suite...


Arrivée en Sibérie

irkutsk

Après nos longues heures dans le Transsibérien, nous n’étions pas mécontents de descendre pour de bon du train à la gare d’Irkustk, pour découvrir la Sibérie Orientale. Le contraste avec Moscou et St Petersbourg est flagrant dès les premiers instants. Lire la suite...




Nos impressions sur le Transsibérien

transsiberien

Notre 8ème lit fut non seulement notre chambre, mais aussi notre cuisine, notre salon, notre salle de bain, notre sauna… Presque 90 heures dans 2 mètres carrés, croyez-nous, c’est rude !! Une expérience incroyable que nous voulions tenter depuis longtemps, en wagon non compartimenté (‘platskart’, l’équivalent de la 3ème classe). Lire la suite...